Cessez d’être trop gentil !

être trop gentil

A la lecture de ce titre, vous vous êtes probablement dit que j’avais « pété une durite », pourquoi ? Tout simplement , car je vous dis souvent d’exploiter vos qualités et il se peut que la gentillesse soit votre qualité principale.

Alors, attention je vais peut-être vous paraître un peu violente mais j’ai constaté au cours de ma vie en observant mes amis, ma famille mon entourage que les plus gentils d’entre eux, avaient si mal géré leur gentillesse qu’ils étaient soit par la suite, devenus méchants, déprimés ou se sont faits bouffer par des personnes malintentionnés, vous savez ? Les fameux profiteurs !

Voici pourquoi dans cet article, je vous dis, je vous l’ordonne quasiment ( si vous le voulez  bien) de cesser d’être trop gentil.

 

 

Mais, avant ça être trop gentil qu’est-ce que c’est ? Selon moi c’est :

  • Dire oui à tout et à tout le monde
  • Faire passer les désirs des autres après les siens
  • Faire des choses qu’on n’a pas spécialement envie de faire uniquement par peur de décevoir
  • Se délaisser
  • Être attentionné avec les autres, mais ne jamais rien recevoir en retour
  • Éviter les conflits
  • Ne pas oser s’affirmer

Vous reconnaissez-vous dans certaines de ces caractéristiques ?

Si c’est le cas ne vous inquiétez pas , les choses peuvent encore changer et si vous avez lu cet article c’est bien parce qu’au fond vous en aviez conscience.

La personne trop gentille est celle du groupe d’amis sur laquelle on peut toujours compter qu’importe l’heure, dès qu’on a besoin d’un service parfois même ridicule on l’appelle et elle ne dit jamais non.
La personne trop gentille est serviable, bienveillante et loyale, mais attention quand celle-ci a besoin d’aide, étrangement personnes n’est là pour elle.

Pas forcément, me direz-vous, et c’est effectivement vrai, car être trop gentil peut être un défaut que lorsqu’on est entouré de personnes qui elles ne le sont pas du tout, mais qui voient dans en vous un moyen de combler certains de leurs intérêts, de se faciliter la vie et ce, même si cela veut dire profiter de vous.

Or, la gentillesse est une merveilleuse qualité, qu’il faut toutefois doser avec modération et surtout au contact de certaines personnes, j’ai d’ailleurs vu passer la citation suivante (dont l’auteur est inconnu) qui dit :

« Ce n’est pas une erreur d’être gentil mais l’erreur c’est de l’être avec certaines personnes » car votre gentillesse vous rendra malheureux que dans ce cas-ci.

En effet, connaissez-vous des personnes qui étaient à l’origine très gentilles, mais qui après avoir été pour la énième fois la « bonne poire » dont on se débarrasse quand elle ne veut plus accéder à ses demandes, ont fini par devenir méchantes, imbuvables, tristes et surtout méfiantes de tous ?

 

 

 

 

 

Vous le comprendrez bien, en soit encore une fois, ce n’est pas votre gentillesse qui risque de vous perdre un jour, mais le fait d’être plus gentil qu’affirmé.

Vous pouvez être d’une extrême gentillesse tout en étant  une personne « droite dans ses pompes » qui sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas et dire non quand vous n’êtes pas d’accord, non quand vous en avez assez ou quand vous n’en avez pas envie. En effet, le gros problème avec les personnes trop gentilles, c’est qu’elles n’osent pas dire non, car elles pensent à tord, que dire non signifie laisser tomber les gens, être méchant avec eux alors que NON !

Dire non quand vous en avez envie c’est vous respectez !

N’oubliez pas une chose : vous n’êtes pas à un niveau inférieur à celui des autres et vous ne leur devez souvent rien. Alors, cessez d’agir comme si c’était le cas et pensez à vous.

Cessez de penser qu’être si gentil vous amènera des amis, ce n’est pas le cas vous attirerez les profiteurs, ceux qui ne seront jamais là pour vous quand vous en aurez besoin , qui n’hésiteront pas à vous laisser tomber si vous leur dites non et qui oseront vous dire  » tu as changé » , oui , et alors ? Ce n’est pas plus mal !

Souvent, lorsqu’on manque de confiance en soi, d’estime de soi également, on oublie les besoins, les envies qui nous sont propres, on les met entre parenthèses pour se faire accepter. Or le revers de la médaille est souvent bien difficile, car il s’accompagne de regrets du style : « je n’aurai jamais dû, si j’avais su… ».

Alors mes amis,  avant de rendre cet énième service à cette personne qui vous sollicite sans cesse, demandez-vous si elle vous apprécie pour ce que vous êtes ou ce que vous faites pour elle, si elle viendrait vous aider si vous étiez dans le pétrin. Je ne dis pas que vous devez attendre des autres qu’ils en fassent autant que vous en faites pour eux, mais que le déséquilibre ne doit pas être trop important. Encore une chose, malgré ce que vous pouvez peut-être penser ce n’est pas en étant extrêmement gentil et serviable que les gens vous aimeront, mais c’est en étant vous-même, ainsi vous attirerez dans votre vie ceux qui VOUS apprécient vraiment !

Alors, cessez d’être gentil, soyez vous !

7 réflexions au sujet de « Cessez d’être trop gentil ! »

  1. Très bon article et comme on dit chez moi « trop bon, trop con »
    C’est clair qu’il est important d’écouter ses propres envies et désirs et d’apprendre à dire non ! A être trop gentil on ne se rend pas heureux et sans être égoïste il faut trouver le juste milieu pour se sentir bien !

  2. Ton article aborde parfaitement le sujet avancé et sera de très bons conseils aux personnes trop gentil. Il faut savoir se protéger des autres si on veut être heureux. Et pour cela, il faut savoir dire non.^.

  3. Salut,

    J’aime beaucoup ton article qui me parle. Je connais cette personne qui se disait « trop gentille » et qui, au final, en a eu marre et est devenue imbuvable, quelqu’un également dépressif. Mais cette personne « trop gentille », trop impliquée dans la vie de ses amis, se permettaient ainsi de donner son avis « en tant qu’ami » sur des sujets qu’il aurait mieux valu éviter. Et peu à peu, ses amis qui, selon lui, profitaient de sa gentillesse, se sont éloignées. Et puis, de se dire qu’on a été « trop gentil » et maintenant personne n’es là pour lui ? « Etre trop gentil » avec qui ? Des amis ? Des collègues ? La famille ? De quelle manière ? En attendant quelque chose en retour ? On fait des actes de gentillesse pour les autres, certes, mais aussi pour nous-mêmes. Etre gentil nous apporte un sentiment de bien-être et de fierté personnelle.
    Autre question à débat :
    Si une personne considère avoir été « trop gentille », quel est le point de vue des profiteurs ?
    Je me suis déjà considérée comme « trop gentille » avec des personnes qui en ont profité mais j’avoue avoir été aussi une profiteuse. Matière à débat 😉 Chouette article !

    Crazy Scorpion Girl

  4. Je trouve ton article super et très juste 😉
    Avant j’étais trop gentille, et comme tu dis, j’attirais plutôt les profiteurs !
    J’ai appris avec l’expérience et le temps à être gentille mais pas trop, je ne me laisse pas marcher dessus, et je sais refuser si besoin.

  5. Depuis quelques année maintenant, j’ai appris à dire non envers des personnes, comme on dit par chez moi « trop bonne, trop c*nne ! » De très bons conseils.

  6. Cc,
    Ton article permet de réfléchir sur l’acceptation de soi. Il y a quelques années, dans mon entourage, être gentil était un signe de faiblesse. Mais bien des choses ont (heureusement) évolué depuis. Il faut je pense être reconnaissant d’avoir de véritables personnes gentilles autour de nous. Vaste très très vaste sujet!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *