Articles

Avoir honte de soi-même

N’ayez jamais honte de vous-même, vous êtes ce que vous êtes, ils sont ce qu’ils sont c’est ce qui fait la richesse du monde !

 

Qui d’entre nous n’a jamais éprouvé un sentiment de honte à l’égard de lui-même ?

Personne je pense, en effet nous avons tous déjà eu honte de nous en nous retrouvons dans une situation embarrassante, comme après avoir fait une incroyable chute devant des tas de personnes ou encore s’être promené pendant un bon moment la braguette ouverte avant qu’une personne daigne nous le faire remarquer.

Je dirais donc qu’éprouver de la honte et quelque chose de commun.
Toutefois, si cette honte dont je vous parlais juste au-dessus demeure épisodique, il n y a pas de quoi s’alarmer. Cependant, pour certaines personnes, cette honte s’ancre profondément en elles au point qu’elles en arrivent à avoir honte de ce qu’elles sont, de leur apparence, etc… Or, dans ce cas-ci il faut réagir rapidement, car éprouver une honte aussi profonde et constante de soi, mène indéfectiblement à un manque de confiance en soi.
En effet, avoir honte, c’est se replier sur soi-même, se cacher, par peur d’être jugé, d’être moqué. Quand on a honte on a qu’une envie , celle de disparaître.

Or, quelle que soit la difficulté de la période que vous traversez ou de la situation dans laquelle vous êtes ( corps qui change, boutons, handicap, problèmes d’élocution… ),vous ne devez pas éprouver de la honte, avoir honte de vous-même.

Pourquoi ne devons-nous jamais avoir honte de ce que nous sommes ?

La honte comme je vous le disais naît du contact avec les autres, de la peur du regard qu’ils pourraient éventuellement poser sur nous. En effet, il est très rare d’éprouver de la honte quant à un de nos agissements, quant à notre apparence quand on est seul chez soi ( ou alors c’est qu’on pense à quelqu’un d’autre, en se comparant à cette personne).
En effet pour preuve, seul chez soi on ne s’habille pas comme on s’habillerait à l’extérieur, on ne se coiffe pas forcément, on ne dit pas spécialement pardon(sauf par automatisme) quand on rote et on ne se morfond pas quand on tombe de manière ridicule en se prenant la couette dans les pieds, non on s’en fiche on vit.

 

 

 

Alors, pourquoi ne pourrions-nous pas être aussi à l’aise et sans crainte au contact des autres ?

  • On met les autres sur un piédestal

Je m’explique, en éprouvant ce sentiment de honte au contact des autres, dans les lieux publics on met les autres sur un piédestal, on les élève à un niveau supérieur au nôtre en leur accordant le droit de nous juger, de nous dévisager, de se moquer de nous.

Mais, également, le droit de nous dévaloriser sans même nous connaître et le droit surtout de nous blesser.

Or, sachez une chose si vous décidez de cesser de vous préoccuper du regard des autres, de cesser de penser qu’ils sont mieux que vous, plus beaux, plus intelligents, plus minces vous verrez que vous n’aurez plus honte. En effet, vous n’en aurez strictement rien à faire de ce qu’ils peuvent bien penser de vous, car vous aurez une bonne estime de vous-même.

Cela est d’ailleurs parfaitement résumé par Boris Cyrulnik lorsqu’il dit « on éprouve la honte que si l’on souhaite préserver son amour-propre sous le regard de ceux auxquels on donne le pouvoir de nous rabaisser ».

  • On présuppose de leur malveillance, de leur jugement négatif

 

En effet, quand on a un défaut physique particulièrement gênant et difficile à porter par exemple, on a tendance à faire des suppositions sur le regard que les gens vont porter sur nous à la vue de celui-ci. Or, sachez une chose ce n’est pas parce qu’une fois quelqu’un a été malveillant, blessant avec vous en se moquant de vous, que toutes les personnes que vous croisez se retournent sur vous, vous pointent du doigts, rient de vous.

Sur cette planète il y a de tout, des « gentils » comme des « méchants » seulement quand on manque de confiance en soi, quand on en souffre on a tendance à ignorer tous ce que les « gentils » peuvent faire pour nous aider à aller mieux.

Ainsi cette personne qui vous a adressé un sourire, ne se moquait peut-être pas de vous mais vous souriez car elle vous trouvait jolie, ou d’apparence sympathique.

Et dans le cas où vous croiseriez la route de personnes vraiment méchantes avec vous, ignorez-les, ceux qui font du mal gratuitement aux autres doivent être suffisamment tristes ou ennuyés de leur vie, prenez-les donc en pitié, ils n’en valent pas la peine.

Que faire ? Comment travailler sur soi, pour éradiquer ce sentiment de honte ?

  • S’accepter

  • Être bienveillant

  • Cesser de se comparer aux autres

C’est simple, peu importe ce qui est difficile à vivre pour vous, il se peut que vous ne puissiez pas le changer en tant que tel, si vous souffrez d’une maladie par exemple et que vous n’y trouvez aucun remède, il vous faudra passer par une phase d’acceptation, d’acceptation je dis bien mais pas de résignation. Accepter ce n’est pas capituler, c’est prendre conscience des choses et cette prise de conscience doit se faire avec l’esprit qui va avec, soit un esprit positif.

De même, être bienveillant à son égard est primordial pour ne pas avoir honte de soi, en effet je vous ai dis de ne pas accorder aux gens le droit de vous juger, de vous insulter, mais il en va de même pour vous. En effet, nous sommes encore plus cruels avec nous-même que les sont les autres. Soyez bienveillant à votre égard, ne vous auto-flagellez pas, acceptez-vous tel que vous êtes, autant pour vos défauts que pour vos qualités et surtout, ne vous comparez pas aux autres.

En effet, chacun son histoire, chacun son parcours, la seule comparaison qui soit intéressante à faire c’est la vôtre , ne comparez que votre propre évolution pour ainsi constater le chemin que vous avez parcouru. La vie n’est pas une compétition , les autres ne sont pas parfaits et vous non plus, alors cessez de vous mettre la pression, soyez fier de ce que vous êtes et virez de votre vie toutes les personnes qui vous font éprouver ce sentiment de honte.

Je vous laisse donc réfléchir à tout cela avec une magnifique et à la fois très intéressante citation de Paul Ricoeur qui a dit  » la honte consiste particulièrement à se cacher de soi. Nous cherchons à échapper à un regard inquisitoire, qui est certes le regard d’un autre, mais un autre tellement intériorisé que c’est soi-même jugeant soi-même, et donc le condamnant ».